Association les Musi'Terriens

17 rue Saint Bernard - 75011 Paris

Tél : 06 48 67 39 14

  • Facebook Social Icon
  • SoundCloud Social Icon

Objectifs artistiques & pédagogiques 

En quoi la pratique collective est-elle formatrice pour un chanteur ou un musicien ?

Il est certain que chanter ou jouer en groupe a des effets désinhibants, permet de se débarrasser de certaines pudeurs, ou de peurs enfouies, qui font souvent obstacle à la progression individuelle vers la maîtrise de l’instrument.

Pour un professeur de chant par exemple, il est fréquent d’entendre chez un élève des lieux communs comme : «je chante faux depuis toujours», «je n’aime pas ma voix», «je déteste mes aigus» qui peuvent prendre un temps fou à se résoudre en cours individuel, les complexes étant parfois très ancrés ou liés à des frustrations de la petite enfance. De même, le rapport au corps dans la pratique de beaucoup d’instruments, souvent très figé, contrôlé et pudique, peut être un obstacle à la progression et à l’épanouissement individuel d’un élève.

C’est là que la pratique collective peut être le début d’une grande aventure dans la découverte et l’apprentissage de l’instrument, et qu’elle fait souvent des miracles dans la démarche individuelle de l’élève.

Le chanteur, le musicien n’est plus seul face à son histoire et ses conflits personnels, il peut se confronter à l’autre, s’intégrer à un groupe, imiter, aider, être parfois meilleur et parfois moins bon, se dépasser. Souvent la pratique collective amène d’ailleurs à la pratique individuelle et cet aller-retour instinctif entre pratique collective et individuelle s’impose comme une évidence. 

Il est essentiel pour un chanteur & musicien d’être capable de laisser de côté son ego et son identité musicale au service d’un projet commun sonore, rythmique, stylistique. Par ailleurs, il serait dommage  de se laisser porter par un groupe sans développer sa propre identité, ses choix personnels d’interprétation, son autonomie et son libre-arbitre.

Il est important même dans un groupe de 50 personnes, d’être capable de chanter ou de jouer parfois individuellement afin de prendre conscience de son propre espace sonore, de sa technique, du plaisir que cela peut induire, de son autonomie au sein du groupe.La pratique collective est le moyen de développer et d’acquérir certains critères essentiels au métier de musicien : l’écoute, la concentration, l’homogénéité du son, l’autonomie, la précision (justesse, timbre, rythme), les nuances, la confrontation avec l’autre, en se comparant on cherche à se dépasser, mais aussi le partage, la solidarité et le pouvoir d’adaptation inhérents à tout groupe de musique.

Elle permet de développer l’improvisation, des jeux polyrythmiques, la créativité avec l’invention d’arrangements en corrélation avec les autres instruments, et la connaissance aussi des autres instruments avec qui l’élève est sans arrêt en train de dialoguer. Elle est aussi enrichissante pour le soliste, elle lui apprend l’autonomie, et la responsabilité, dans un ensemble instrumental par exemple où chacun joue d’un instrument différent ou vocal où chacun tient une voix, le groupe est dépendant de chaque individualité pour qu’une pièce musicale sonne !

L’association les Musi’terriens, dans son désir de partager les musiques actuelles du monde, entend participer à l’ouverture culturelle et l’enrichissement personnel de ses adhérents. Les ensembles sont tous dirigés par des artistes à la fois pédagogues et musiciens professionnels. En participant à ces ensembles, le chanteur ou l'instrumentiste amateur peut à la fois progresser dans son instrument et se confronter aux conditions professionnelles de la scène , au coeur du projet artistique de l'association : tous les ensembles sont amenés à se produire en concert plusieurs fois par saison, et sont invités à participer aux créations collectives et transversales regroupant les différents ensembles de l'association.